devenir chauffeur VTC

Taxi et VTC

Comment devenir chauffeur VTC en 4 étapes


Publié le :

Mis à jour le :

Nom du rédacteur :

🏷️

Partagez notre article !

Pour devenir chauffeur VTC, il faut un permis valide depuis plus de 3 ans, un casier judiciaire vierge, réussir un examen et s’inscrire au registre VTC avec une carte professionnelle. Choisissez ensuite votre statut d’entreprise : micro-entrepreneur, entrepreneur individuel (EI) ou société. On vous explique tout ça en détail juste après !

Première étape : Comprendre le métier de chauffeur VTC

Les chauffeurs VTC (voitures de transport avec chauffeur) sont des professionnels indépendants qui proposent leurs services de transport à la demande à des clients à travers une plateforme de réservation en ligne. Contrairement aux taxis traditionnels, les VTC ne peuvent pas être hélés dans la rue et doivent assurer leur présence sur des plateformes numériques pour permettre la réservation préalable du service par les clients.

Les principales caractéristiques de ce métier sont :

  • Un statut d’indépendant ou de salarié lié à une entreprise de VTC
  • Une activité régulée par les autorités compétentes
  • L’obligation de suivre une formation initiale ainsi qu’une formation continue
  • Un travail principalement urbain et aux horaires souvent décalés
  • La collaboration avec des plateformes comme Uber pour trouver des clients
  Les meilleures voitures pour les chauffeurs VTC en 2023

Deuxième étape : Remplir les conditions minimales requises

Pour devenir chauffeur VTC, il faut remplir certaines conditions préalables :

  1. Être âgé de 21 ans au moins : La profession de VTC est réservée aux personnes majeures ayant atteint l’âge de 21 ans.
  2. Avoir un permis de conduire valide délivré depuis plus de 3 ans : Le chauffeur VTC doit posséder un permis de conduire sans restriction d’usage délivré depuis plus de 3 ans. Il doit également avoir un relevé intégral du permis de conduire délivré par la préfecture attestant l’absence d’infraction grave.
  3. Ne pas présenter de casier judiciaire : Les chauffeurs VTC doivent fournir un extrait du casier judiciaire (bulletin n°2) qui atteste qu’ils ne présentent pas de condamnations criminelles ou délictuelles incompatibles avec l’exercice de la profession.
  4. Obtenir une attestation médicale : Une attestation médicale délivrée par un médecin agréé attestant que le futur chauffeur VTC est apte à exercer cette fonction est exigée.

Les conditions spécifiques pour devenir chauffeur VTC via Uber

Pour rejoindre la plateforme Uber en tant que chauffeur VTC, il faut également :

  • Avoir un smartphone compatible avec l’application Uber
  • Disposer d’une voiture répondant aux critères d’éligibilité pour VTC : généralement, cela signifie une voiture confortable, de moins de six ans et comportant au moins 4 portes.
  Que veut dire VTC ?

Troisième étape : Obtenir sa carte professionnelle de chauffeur VTC

Une fois les conditions minimales requises remplies, il est nécessaire d’obtenir une carte professionnelle délivrée par la préfecture. Pour ce faire, vous devez :

  1. Suivre une formation VTC : Cette formation est obligatoire pour exercer le métier de chauffeur VTC. Elle permet d’acquérir les connaissances nécessaires en matière de réglementation, sécurité routière, gestion d’entreprise et relation clientèle.
  2. Réussir l’examen VTC : Après avoir suivi la formation, vous devez passer un examen organisé par les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) afin de valider vos compétences. Cet examen se compose d’une partie théorique et d’une partie pratique.
  3. Demander l’immatriculation au registre des VTC : Une fois l’examen réussi, il faut s’inscrire au registre des VTC auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE).

Il est important de préciser que la durée de validité de la carte professionnelle est de 5 ans, renouvelable, à condition de justifier d’une formation continue obligatoire tous les 5 ans.

Quatrième étape : S’associer avec une plateforme de réservation en ligne ou créer son propre service

Lorsque vous avez obtenu votre carte professionnelle de chauffeur VTC, il est temps de commencer à exercer. Deux options s’offrent à vous :

  • S’inscrire sur des plateformes de réservation en ligne comme Uber : Ces plateformes jouent un rôle d’intermédiaire entre les clients et les chauffeurs VTC en mettant en relation la demande et l’offre de services de transport à la demande. En vous inscrivant, vous pourrez rapidement trouver des courses et développer votre clientèle.
  • Créer sa propre entreprise de VTC : Vous pouvez également décider de créer votre propre entreprise de VTC, ce qui implique notamment la création d’une société (souvent sous forme de SASU), l’obtention d’un numéro SIRET et la réalisation d’un plan d’affaires pour sécuriser le financement de votre activité.
  Tout savoir sur le salaire d'un VTC : combien gagne un chauffeur selon son statut

Combien coûte la formation VTC ?

Le coût de la formation VTC varie en fonction de plusieurs facteurs, tels que la durée et le lieu de la formation ainsi que votre statut professionnel. En moyenne, il faut compter entre 1 500 € et 3 000 € pour suivre cette formation initiale.

Néanmoins, il est important de souligner que certaines aides financières peuvent être sollicitées, notamment dans le cadre du compte personnel de formation (CPF), du pôle emploi ou de la mission locale pour les jeunes.

À présent, vous disposez de toutes les informations nécessaires pour entamer votre parcours et devenir chauffeur VTC. Bonne route dans cette nouvelle aventure professionnelle !

Laissez nous une note !

Rodolphe Pariso

Rédacteur actualité auto

Salut, je suis Rodolphe. Depuis toujours, je nourris une passion débordante pour l'automobile. J'ai toujours été fasciné par le ronronnement des moteurs, l'éclat des carrosseries et la technologie innovante qui fait avancer le monde de l'auto.

Laisser un commentaire